La Barbe à Papa

Confiserie de fête forraire, au gôut classique de fraise ou de coca, la barbe à papa est un incontournable...même si elle colle aux doigts!

Le bonbon du mois

...

Le "Candy Corn" ou bonbon de Maïs est un bonbon spécialement consommé en Amérique à l'occasion d'Halloween. Il est fabriqué à base de sucre, de cire de carnauba et de sirop de Maïs... Miam!


Liens sucrés !


La citation du moment

"Les bonbons devraient avoir un noyau pour que l'on puisse les sucer plus longtemps." - Ylipe

La barbe à papa est la confiserie qu’on associe directement à la fête foraine. Si elle est consommée principalement lors de fêtes ou dans des parcs, c’est surtout à cause de sa méthode de fabrication particulière et de sa consommation qui doit être immédiate. Il est difficile de la fabriquer chez soi et elle est difficilement transportable, bien qu’aujourd’hui, il existe aussi de la barbe à papa en boite.

Pourquoi on aime la barbe à papa ?

Le plaisir de la barbe à papa commence dès sa fabrication. Les enfants sont émerveillés de voir ce bâtonnet en bois que l’on tourne dans une cuve, qui peu à peu prend forme grâce à l’accumulation de filaments qui ressemblent à un nuage. Son goût est aussi particulier. S’il s’agit de sucres aromatisés, c’est sa consistance qui lui donne un goût léger et fondant. Car l’autre caractéristique de la barbe à papa, c’est qu’elle colle aux doigts. Sous l’effet de la chaleur et de l’humidité, les fins filaments de sucre ont tendance à fondre. C’est pourquoi, ceux qui la mangent en picorant des petites poignées se retrouvent avec du sucre plein les doigts. Et ceux qui la mangent directement avec la bouche, ont évidemment le visage tout collant. Cette confiserie est si populaire et bénéficie d’une image tellement positive qu’elle a aussi inspiré des auteurs. D’abord en livres, puis en dessins animés, la famille des Barbapapa s’inspire de la confiserie, en créant des personnages attachants aux corps rebondis et aux couleurs variées. La barbe à papa peut aussi se consommer au cinéma ou à la maison grâce à des boîtes vendues même en grandes surfaces. Elle peut être considérée comme une alternative aux popcorns qui sont habituellement consommés devant la télé ou au cinéma. Si la barbe à papa fascine autant, c’est non seulement pour la magie de sa fabrication mais aussi pour son aspect et les couleurs proposées. Au départ, la barbe à papa était toute blanche, mais actuellement, elle existe dans toutes les couleurs. Les parfums se sont eux aussi multipliés et sont associés à des couleurs de plus en plus surprenantes et attrayantes.

Les origines de la barbe à papa

Certains remontent les origines de la barbe à papa jusqu’à l’invention du sucre filé. Cette technique, qui est encore utilisée pour réaliser des ornements en sucre, a été mise au point en Italie dès le 15ème siècle. Bien que la paternité de cette invention soit elle-même disputée. Néanmoins, entre le sucre filé et la barbe à papa, il y a encore un grand fossé à traverser. Il faudra plusieurs siècles pour franchir ce fossé. C’est en 1897 qu’a été brevetée l’invention de la barbe à papa, imaginée par deux Américains qui ont présenté leur confiserie à l’Exposition universelle de 1904 à Saint-Louis, dans le Missouri. Les inventeurs sont William Morrison et John C. Wharton. L’un est dentiste, l’autre confiseur à Nashville. Étonnamment, un brevet identique a été déposé en 1921 par un autre dentiste, Joseph Lascaux, à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Depuis lors, la paternité est disputée, ce qui explique aussi pourquoi la barbe à papa est désignée de plusieurs façons en anglais. Les Australiens ont gardé le nom utilisé lors de l’Expo universelle, « Fairy Floss ». Les Anglais et les anciens pays du Commonwealth utilisent la version modernisée de « Candy floss », alors que les Américains ont opté pour le nom « Cotton candy », rappelant les champs de coton de la Louisiane.

La fabrication de la barbe à papa

Quitte à casser un mythe, la fabrication de la barbe à papa n’a rien de magique et n’est pas très compliquée. Sa fabrication est d’ailleurs quasiment identique à la méthode utilisée il y a un siècle de cela. La machine est une cuve conique dans laquelle on verse du sucre coloré et aromatisé. La machine est chauffée grâce à des résistances électriques, ce qui provoque la fonte du sucre. Le cône tourne sur lui-même provoquant une force centrifuge. Le sucre fondu s’échappe par de minuscules trous, et l’air frais refroidit le sucre qui se solidifie à nouveau, en lui donnant un aspect de filaments. Il suffit de tourner un bâtonnet en bois à l’intérieur de la cuve de façon circulaire pour récolter les filaments qui s’accumulent et forment un nuage de sucre. Les filaments aérés donnent à la barbe à papa son aspect duveteux.

Les variantes de la barbe à papa

Même si la barbe à papa d’origine américaine est connue partout dans le monde. Il existe d’autres confiseries traditionnelles conçues à base de filaments de sucre. Le pashmak est la barbe à papa iranienne. Il est fabriqué à base de sucre et d’huile de sésame. En Chine, on trouve traditionnellement la barbe de dragon, dans laquelle on ajoute du sirop de sucre et de la farine de riz. Le Pişmaniye est fabriqué en Turquie et ressemble à de la barbe à papa sauf qu’il se fabrique avec du beurre, de la farine et du sucre. Enfin, on retrouve le Kkul-tarae en Corée. La barbe à papa est plus compacte et forme de petits gâteaux qui peuvent même être fourrés.


photo de barbe à papa rose